Ceci est le blog que je tiens pour les élèves dont j'ai la charge au collège Alain de Maromme.

mercredi 16 octobre 2013

Arrêt du blog

Pour des raisons pratiques (double emploi et manque de temps) je vais arrêter de mettre à jour ce blog. Je vais continuer à poster des articles concernant le collège sur le blog que je tiens pour le lycée :

http://pierrickauger.wordpress.com

Vous y retrouverez les catégories 6e, 5e, 4e et 3e et bien d'autres encore. J'ai transféré tous les articles écrits ici sur ce blog.

A bientôt.

jeudi 10 octobre 2013

A lire en octobre





Voici les couvertures des magazines qui nous intéressent en octobre.
Pour les cinquième, l'article d'Histoire Junior sur Vézelay peut être intéressant pour le Moyen - Age. Le dossier de Citoyen junior est intéressant pour tous les collégiens et les quatrièmes liront avec profit l'article sur les origines de la Révolution.

Les fronts pionniers en Amazonie




Pour les cinquièmes, voici quelques images satellites montrant la déforestation par les front pionniers en Amazonie.

Un récit de la guerre de tranchée par des élèves de troisième


Après avoir montré à mes élèves de troisième un extrait du documentaire "Mourir à Verdun" et trois extraits de film (Un long dimanche de fiançailles, Les fragments d’Antonin et La tranchée des espoirs) ainsi qu’un carnet et des lettres écrites par des soldats et des objets fabriqués dans les tranchées, je leur ai demandé de rédiger un récit à la première personne pour raconter la guerre.

Le texte devait comporter un passage sur la vie quotidienne dans les tranchées, une évocation des bombardements et enfin la description d’un assaut.

Voici quelques unes de leurs productions :

- une ensemble de lettres écrites par le soldat Guy Cordier, né le 12 mars 1881, à sa femme Paulette. L’orthographe est volontairement altéré pour simuler un niveau d’instruction peu élevé.


" 21 février 1916 ,
Les jours ici se ressemble ils sont aussi dur les uns que les autres ont a tous froid la fatigue ce fait ressentir parmis les soldats. Les coups de fusils se répète ainsi que les coups de sifflée. les boches n’ont pas encore (mot illisible) d’obus. "


" 22 février
Ma chère Paulette. Ici c’est le troisième jour de front cela devient dure, sa tire dans tous les sens. Nous sommes tous allongé dans les trancher pour éviter les balles. hier trois hommes de mon régiment se sont fait tuer et un gravement blessé. j’ai hate de rentrée à la maison si le destin le veux bien. Je pense à toi embrasse nos enfants de ma par. Je vous aimes. A bientôt.


Ton mari Guy"


"22 mars
Paulette,
les obus ne sesse de tombé mais ne t’inquiète pas je vais bien. Un soldat a perdu c’est jambes a cose d’un obus. Je l’ai emmenés au camps des infirmiers il a peut de chance de survivre. Ont m’a demander avec un autre soldat d’enterrer deux allemands.
Je t’embrasse. Je pense fort avous portez vous bien
Ton Guy"


Extraits d’un carnet ayant appartenu au soldat Guy Cordier

"25 mars

Aujourd’hui les obus ne cesse de tombées. Dix soldats se sont fait fusillés aujourd’hui ainsi que un jeune. Nous nous demandons si nous sortirons de cette guerre gagnants ou perdants.

(…)

28 mars

Aujourd’hui nous pensons tous que les boches vons nous attaquer. nous restons tous à gueter s’il apparaissent mais nous préparons tous. la peur se fait ressentir de plus en plus.